L’association

Ladies System Defense est une association fondée en 2011 par des gendarmes et des civils passionnés de self-défense.

Ayant constaté que les salles d’entrainement étaient surtout peuplées d’hommes alors que les femmes demeuraient les premières victimes d’agressions, ils décidèrent de créer des cours de self-défense accessibles aux femmes sans passé sportif ni condition physique particulière. Ils élaborèrent une méthode sportive allégée de toute dimension martiale, prenant en compte la réalité des agressions courantes, focalisée sur les fondamentaux et assurant une progression rapide.

Entre 2011 et 2016, 200 stages de self-défense pour les femmes ont été organisés par Ladies System Defense, et plus de 5000 femmes ont pu bénéficier d’une formation. Au cours des nombreux ateliers de percussion, environ 1 200 000 coups (mains, pieds, genoux, coudes etc.) ont été portés dans les boucliers de frappe ! De quoi briser le moral (et tout le reste !) des agresseurs. Et rappeler à tous, s’il en était besoin, que les femmes sont puissantes.

Il reste bien sûr beaucoup de chemin à parcourir, et la lutte pour l’abolition des violences faites aux femmes devra passer par d’autres chemins que celui des tatamis – sensibilisation, éducation, parité, mixité etc. En 2016, Ladies System Defense reversait le montant des participations à son stage anniversaire à la mairie du Ve arrondissement afin de participer à l’organisation de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.